Sénat de la République : un pauc de lectura…


Un pauc de lectura per ben apreparar e/ò començar lei vacanças…
Un tròç d’antologia de marrida fe, faussetats, etc
Ne’n faudriá comentar quasiment cada frasa per ne’n tornar dire la realitat…
Es pas tròp lòng, esitetz pas de lo legir…
Debat au Senat sus lei lengas regionalas :

******
Sénat : Compte rendu analytique officiel du 30 juin 2011

Langues et cultures régionales

M. le président. – L’ordre du jour appelle la discussion de la proposition de loi sur les langues et cultures régionales.

Discussion générale

M. Robert Navarro, auteur de la proposition de loi. – Je suis devant vous pour faire inscrire les langues régionales au coeur de la République. Je suis du Languedoc, d’autres sont de Provence, de Normandie, de Bretagne.

M. Philippe Dallier. – D’Ile-de-France !

M. Robert Navarro, auteur de la proposition de loi. – En observant cette diversité, je regarde l’histoire de France. Je songe aux soldats de l’an II, ceux de Victor Hugo. Quelle langue parlaient-ils entre eux ? Et les Poilus de la Grande Guerre ? Allez-vous dire qu’ils aimaient si peu la République qu’ils s’exprimaient dans leur langue maternelle ? La République est indivisible mais riche de diversités.

Lire la suite de ‘Sénat de la République : un pauc de lectura…’

Soutien à Mohamed Belkacemi

Le scandale a assez duré : il faut virer ces guignols de la Fédération Française de Football (FFF) qui se prétendent dirigeants. Les récentes révélations sur les « quotas » envisagés démontrent que le fiasco en Afrique du Sud vient de loin et que la gangrène vient de la tête. Il est vrai que ces messieurs ne sont pas représentatifs des terrains de foot. La discrimination commence par la composition des instances dirigeantes.

Et en plus maintenant certains de ces irresponsables s’en prennent à celui qui a fait éclater l’affaire, Mohamed Belkacemi. Bien au contraire, il devrait être à nouveau décoré pour son civisme. On peut espérer que grâce à lui aujourd’hui le débat a une chance de déboucher sur de profondes réformes.

Parmi les symptômes du pourrissement, il y a quelques mois L’Equipe publiait un petit fascicule intitulé : 101 propositions pour le football français. En sous-titre : « 83 personnalités prennent position ». Accablant. Les représentants de la diversité du terrain pouvaient se compter sur les doigts d’une main. De Thuram à Belkacemi, ceux qui font le foot français étaient superbement ignorés mais pas Alain Minc et Renaud Muselier.

Soutenons Mohamed Belkacemi et demandons des comptes à ceux qui déshonorent le football et la France toute entière dans sa diversité !

Aïssa Terchi
Robert Crémieux


L’Oréal : les profits des uns, le chômage des autres

Communiqué

Les chômeurs et précaires se sont invités cet après-midi, mercredi 13 avril, au siège de L’Oréal, à Clichy (Hauts-de-Seine). Avec le MNCP, ils entendent par cette manifestation attirer l’attention sur la réalité de la crise : le chômage et la précarité des uns va de pair avec les profits croissants des autres.

110413056.jpg
L’Oréal, un groupe mondial, des profits en milliards d’euros :
- résultat net en hausse (bénéfice) : 2,4 milliards € en 2010
- les dividendes distribués aux actionnaires le 4 mai prochain en hausse de + 20 %

Le chômage et la précarité :
- La France traverse une crise sociale et une crise des finances publiques. Le Medef etl’UNEDIC nous expliquent qu’il n’y aurait pas d’argent pour financer la création d’emplois avec des revenus décents.
Six millions de travailleurs précaires touchent moins de 750 € par mois, sans compter les familles qui vivent du RSA et les chômeurs en fins de droits sans revenu.

- Les grands groupes, tel L’Oréal, doivent contribuer volontairement à la lutte contre le chômage.

- L’Etat devrait, dans la période actuelle, mettre en place des prélèvements exceptionnels pour contribuer à la création d’emplois, notamment dans le secteur de l’économie solidaire. Il devrait instaurer une cotisation sociale sur les dividendes distribués aux actionnaires pour financer les retraites et la lutte contre le chômage en élargissant l’assiette des cotisations. Il devrait enfin supprimer les exonérations de taxes, notamment sur les heures supplémentaires (une des sources principale du non-partage du travail) et relancer la baisse du temps de travail pour un partage équitable.

110413032.jpg
Téléchargez le tract :  L'Oréal : les profits des uns, le chômage des autres dans COMMUNIQUES pdf 110413avrilmncploreal.pdf

**

Le CDCC pour les usagers du chauffage urbain

Communiqué

Scandale du chauffage urbain de Clichy
Le CDCC : un collectif de défense pour les usagers

Le Collectif de Défense des utilisateurs du Chauffage urbain de Clichy (CDCC) s’est constitué, après plusieurs mois d’existence informelle, en association loi 1901. Les pouvoirs publics, le concessionnaire et les prestataires du réseau de chauffage urbain auront désormais un nouvel interlocuteur avec qui il faudra compter.

Dans ses statuts, le CDCC indique notamment qu’il a pour objet : « la défense des intérêts des utilisateurs raccordés au système de chauffage collectif mis en place dans la Ville depuis 1965, ainsi que ceux des Clichoises et Clichois concernés au titre de contribuables. »

L’association se fixe pour objectifs le remboursement des sommes abusivement perçues par le concessionnaire, la baisse des tarifs, la transparence des facturations, une maintenance effective des infrastructures.

Le CDCC va, dans les prochains jours, prendre une série d’initiatives. En particulier, une lettre va être envoyée à M. Mestrallet, P-dG de Gdf Suez. Un courrier va être également adressé au Maire de Clichy pour lui demander de tenir ses engagements concernant l’organisation d’une table ronde publique avant le 30 avril 2011 et la communication de toutes les données, contrats et chiffres, nécessaires à une information sincère et complète de tous les acteurs de cette affaire.

Vendredi 8 avril 2011
Le bureau du CDCC

Contact email : cdcc.clichy92@gmail.com

**

Chauffage urbain : Clichy référence nationale

Un peu partout en France les surfacturations du chauffage urbain font parler de GdF Suez et de sa filiale COFELY. A Compiègne, une baisse de 20 % de la facture a été obtenue. De telles « ristournes » du jour au lendemain donnent une idée de la marge que s’octroit COFELY lorsque les usagers ne sont pas assez vigilants. Cela démontre aussi que l’action peut aboutir à des résultats…

En consultant un des articles du Courrier Picard qui relate l’affaire, on peut constater que Clichy est cité comme une référence nationale de ce qu’il ne faut pas faire :

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Compiegne-Noyon-Creil/Chauffage-urbain-Cofely-lache-du-lest 

**

Chauffage urbain : négocier ? mais avec qui ?

Drôle de réunion, jeudi 31 mars, à la Mairie de Clichy. Le Maire avait tout d’abord annoncé à la cantonade, par tracts et sur le site web de la Ville, qu’une réunion de la « commission spéciale » sur le chauffage urbain devait se tenir à 19 heures. La « commission spéciale » n’ayant pas été votée au Conseil municipal du mardi 29 mars, la réunion était devenue entre-temps, « Réunion de préparation à la table ronde sur le chauffage urbain. »

A regarder de plus près l’ordre du jour* de cette réunion, elle n’avait rien de préparatoire à une quelconque table ronde mais tout d’une réunion d’information comme le Maire les affectionne. Il parle, il donne la parole à son staff technique, à ses adjoints puis laisse poser quelques questions auxquelles il répond aussitôt et coupe systématiquement la parole à tous ceux qui ne partagent pas son avis sur le sujet du jour.

 

Lire la suite de ‘Chauffage urbain : négocier ? mais avec qui ?’

Cantonales : faire barrage au Front National

Le second tour des élections cantonales voit se dérouler de nombreux scrutins où sont présents des candidats du Front National. Cette situation ne peut laisser les chômeurs et les associations de chômeurs et précaires indifférents.

Dans un pays où des millions de personnes sont privées d’emploi ou ont des emplois précaires qui ne permettent pas de vivre décemment, le Front National, parti politique raciste et xénophobe exploite la colère légitime pour avancer des thèmes inacceptables, telles que la soi-disant préférence nationale. Le FN exploite ainsi les thèses de l’identité nationale mises en avant par Sarkozy et Eric Besson pour diviser les salarié-e-s entre eux, diviser les salarié-e-s et les chômeurs, chômeuses et précaires et avancer masqué sur la voie du racisme d’État, comme on le voit avec les propos irresponsables de Claude Guéant.

Au second tour, dimanche 27 mars, aucune voix des chômeurs et précaires ne doit se porter sur les candidats et candidates du FN. Votez pour les candidats républicains lorsque leurs prises de position sur le FN, le racisme et la xénophobie ont été claires.

Robert Crémieux
Ancien président du MNCP

**

Chauffage urbain : un avocat pour les usagers

Le Maire de Clichy assurait depuis des années que des procédures judiciaires étaient en cours contre la SDCC, société qui facture le chauffage aux locataires, copropriétaires et établissements publics raccordés au réseau du chauffage urbain. Ces procédures, engagées au nom de la Ville et de l’Office HLM, étaient censées permettre le remboursement des trop perçus par le concessionnaire et le retour à des prix pratiqués plus conformes au coût du service rendu.

D’après les dernières déclarations de Gilles Catoire, les procédures judiciaires auraient été abandonnées au profit de « négociations » du Maire avec GDF Suez. Bien entendu, on pourra remarquer que ces procédures judiciaires payées par les locataires de Clichy Habitat et les contribuables ont servi de leurres pour justifier une inaction réelle de la Ville et de l’Office HLM pendant plusieurs années.

Mais puisque « négociations » il y a, avec GDF Suez qui n’est pas l’interlocuteur direct des usagers dans cette affaire, des citoyens clichois ont décidé de reprendre à leur compte l’éventualité de procédures judiciaires contre le ou les responsables de la situation actuelle. Un avocat a été contacté à cet effet, Me William Bourdon.

La SDCC étant concessionnaire du chauffage urbain au nom de la Ville de Clichy, c’est au Maire que la première lettre de l’avocat a été adressée. Me William Bourdon écrit notamment :

« Quoi qu’il en soit, mes clients sont très déterminés à saisir toute juridiction compétente aux fins, directement ou indirectement, qu’intervienne toute décision utile de nature à ce que soit réparé le préjudice considérable subi par les habitants de Clichy et, le cas échéant, que soit caractérisées la ou les fautes commises. Ils ont d’ailleurs décidé de créer une association pour donner plus de poids à leur action. »

L’intégralité de cette lettre est téléchargeable : Chauffage urbain : un avocat pour les usagers dans CHAUFFAGE URBAIN pdf 110308ltr1bourdoncatoire.pdf

Robert Crémieux

 **


Arte diffuse le film : « Water makes money »

Diffusera, diffusera pas ? les paris sont ouverts : les multinationales qui se partagent le marché de l’eau ont fait pression pour que le film « Water makes money » ne soient pas diffusé mais apparemment la chaîne Arte a tenu bon et finalement programmé ce film pour le mardi 22 mars à 20 h 40.

ATTAC avait déjà fait une projection à la Maison des associations de Clichy le 28 février dernier. A Clichy, justement le marché de l’eau est sous la coupe de Veolia, dont il est beaucoup question dans ce film. Il est aussi question de l’alternative possible et pour beaucoup nécessaire : la mise en régie publique municipale ou intercommunale.

(Voir l’annonce du programme d’Arte)

Pour la petite histoire, sachez que l’auteur de ce billet est intervenu auprès de la direction de Veolia pour protester contre les tentatives de déprogrammation de cette enquête reportage. Veolia m’a fait l’honneur de me répondre : on lira le message ci-dessous et chacun jugera :

J’ai bien reçu copie de votre message à la Présidente d’Arte et vous en remercie.
Je tiens juste à vous affirmer qu’en aucune manière Veolia n’a fait quelque intervention que ce soit auprès d’Arte à propos de la programmation du film Water makes money.

Je suis donc désolé que vous ayez pu le croire : je ne doute pas de votre sincérité mais suis plus réservé envers ceux qui vous ont trompé.

Marc Reneaume
Directeur Général Adjoint Veolia Eau

**

 

Jardin Bic : une bonne nouvelle ?

Les riverains du futur jardin (parc ou jardin ?) Bic veulent y croire mais on peut comprendre leur scepticisme. Il y a dix ans qu’ils attendent et comme par hasard la bonne nouvelle leur est délivrée à la veille d’une élection cantonale. Et ce n’est pas la première fois. Il est vrai que depuis le vote du PLU avec le soutien de l’ensemble de la droite, le Maire de Clichy semble ne plus douter que les crédits vont pleuvoir. 

Le Collectif de Riverains pour un Aménagement Concerté (CRAC) qui a mené pendant des années une bataille pour obtenir des résultats en négociation avec les habitants du quartier se réjouit mais reste prudent. Et rappelle quelques péripéties du projet : on lira ci-dessous leur communiqué.

 

PARC URBAIN BIC : ANNONCE DE LA REPRISE DES TRAVAUX

Notre Collectif s’est créé en 1999 autour du projet de réalisation d’un parc urbain sur les friches des anciennes usines Bic. L’action continue du CRAC a été de faire des propositions constructives et responsables afin d’améliorer le projet.
Ainsi le CRAC a permis d’augmenter le parc de la surface comprise entre les bureaux et les deux entrées Chance Milly et Anatole France.

Lire la suite de ‘Jardin Bic : une bonne nouvelle ?’

12345



CHANGER L'ALGERIE |
retraite à 60 ans et même a... |
FFS-EFPAM 2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collectivités territoriales...
| l'agenda de la section
| Europe Ecologie - Canton Sa...